La guerre des navigateurs, Opera vs Firefox…

closeCet article a été publié il y a 8 ans 2 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Je suis (et je resterai) un fan d’Opera. Toutefois, devenant de plus en plus « éduqué » j’ai tendance à me tourner de plus en plus vers des solutions libres en attendant d’opter carrément pour le Yeelong avec gNewSense (voir ici (en anglais) pour comprendre, y’a aussi mon copain bux qui a lancé une documentation publique sympa).

C’est donc dans cette démarche que je tente de remplacer Opera par Firefox et que je vous propose ma petite et non-concluante expérience (une autre ici). Vous l’avez deviné, Opera pourrait gagner le match. Ce n’est pas sur des critères de performances et autres résistances aux malwares que je me suis fixé, mais sur mes « usages ». En effet, des dizaines de sites vous proposent ces comparatifs techniques de manière très détaillée, une recherche sur le web vous éclairera.

Si Firefox gagne le match c’est juste avec sa licence (Mozilla machin… qui est compatible avec la GPL). Opera n’est pas en reste à l’usage, il est même loin devant.

D’abord, Opéra, dans sa version précédent la 12.10 était très consommateur en RAM souvent plus de 1 Go avec quelques onglets ouverts, ce que je n’ai jamais vu avec Firefox, c’était peut être son seul soucis (résolu avec cette nouvelle version). En revanche, Opéra est juste un monstre de fonctionnalités, tout est regroupé sur une seule interface, et par tout j’entends par exemple (ce sont les fonctionnalités que j’utilise le plus) :

  • un système de recherche thématique dans des bases de données ;

    Une consommation de RAM similaire (sans extension / add-on activé)
  • un gestionnaire de signets / marques pages (c’est la même chose) très performant (celui de Firefox est un peu moins bien je trouve) ;
  • un client « IRC » (juste super bien pensé et très simple) ;
  • un client mail (que j’ai cessé d’utiliser car il avait des soucis IMAP, je ne sais pas si c’est résolu) ;
  • un lecteur RSS (cf. ci-dessous) ;
  • la possibilité de créer et utiliser des recherches par raccourci (par exemple, j’ai paramétré Opera pour que, si, dans la barre d’adresse, je tape « am crowdsourcing », il aille chercher cela sur Amazon.fr, et on peut enregistrer beaucoup de recherches) ;
  • une gestion du cache juste magique (cf. ci-dessous) !
  • etc… (genre la navigation au mouvement de souris, à la voix…)

Si ces fonctionnalités seront « inutiles » pour certains, elles sont pour moi toutes complémentaires et c’est ce qui fait la force d’Opera. Mais tant pis, au nom de certaines idées je réapprends tout… Pour les trucs populaires que la plupart du temps j’entends sur Firefox, genre adblock, ça existe aussi sur Opera, et ça s’appelle aussi des extensions.

Ci-dessous quelques copies d’écran (oui, je tourne sous Windows 7 et je suis donc loin d’être parfait… C’est pour des raisons professionnelles et je me soigne).

RSS nativement sur Opera
RSS nativement sur Opera
RSS nativement sur Firefox
RSS nativement sur Firefox

En fait sous Firefox, vous n’avez qu’une liste de lien, il n’y a pas de « lecteur » RSS à proprement parlé. Je pense que chez Moozilla c’est Thunderbird fait ça.

La gestion du cache sous Opera est très simple. On peut même rechercher par type de fichier ou taille. Jusqu’à aujourd’hui je n’ai presque jamais du aller dans le répertoire ou sur des services comme Keepvid pour récupérer des fichiers. Il en est de même pour la gestion des mots de passes, bien plus efficace sous Opera (ctrl+entrée avec un choix si plusieurs identifiants et pas de remplissage automatique comme sous firefox)

Gestion du cache d'Opera
Gestion du cache d’Opera

En conclusion, il faut maintenant que je me trouve un client mail et RSS libre (Thunderbird je pense), un client IRC libre (aucune idée…) et enfin un client de téléchargement potable et toujours aussi libre, (Jdownloader (il doit y avoir des bouts de java non-libre ?) + torrent ?). J’attends votre aide en commentaire !

Pour finir, si on doit résumer tout cela il suffit simplement de dire qu’Opera est un navigateur Internet et Firefox un navigateur Web, et c’est une énorme différence…

5 thoughts on “La guerre des navigateurs, Opera vs Firefox…

  1. Il est vrai qu’Opéra est un sacré navigateur. Ceci dit est-ce toujours pratique d’avoir tout les outils réunis dans un seul logiciel ? Personnellement j’ai tendance a me porter vers le modèle un service = un logiciel.

    Pour du client RSS libre on en à quelque uns de bien:

    – Lifera (linux) http://lzone.de/liferea/ (peut se synchroniser avec GoogleReader et avec TinyTiny RSS (j’utilise TinyTinyRSS perso)
    – RSSOwl: http://www.rssowl.org/ (Mac, Windows Linux)
    – Ou encore d’autres: http://alternativeto.net/software/google-reader/?license=free

    Pour l’IRC j’utilise très plus voir plus du tout.

  2. C’est pas aussi simple… Tu utilises bien Libre Office pour faire plein de tâches… Effectivement la centralisation pose plusieurs problèmes en apportant quelques solutions. Le fait d’avoir tout dans un seul endroit simplifie la vie, mais aussi augmente le risque de cas de problème dans cette solutions uniques. Quid aussi de l’extraction des données. Je n’ai pas parlé du gestionnaire de contacts d’Opera que j’ai utilisé drastiquement jusqu’au moment où j’ai oublié de le sauvegarder après une réinstallation… Maintenant je ne l’utilise plus… Je pense que ce sont juste des choix raisonnés en connaissance de cause qu’il faut faire et j’espère que cet article peut aider !

  3. Et ben en fait Chrome n’est pas un navigateur libre, mais propriétaire de Google, j’aurai pu utiliser chromium c’est vrai, mais Firefox est plus « répandu » et je n’avais pas le temps d’en utiliser un autre, mais c’est vrai que c’est très partial, juste une comparaison 2 à 2 quoi ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *