La citation du dimanche, Michel Serres.

closeCet article a été publié il y a 7 ans 5 mois 9 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être dépassées...

J’apprécie, jusqu’à présent, les lectures que j’ai pu faire de Michel Serres. Si, en soi, l’interprétation de cette vidéo peut être erronée si l’on ne sait pas ce qu’il définit par pauvreté et misère (d’où mon invitation à voir toute la vidéo), son discours n’en reste pas moins percutant. Voilà pourquoi j’en propose un extrait aujourd’hui. Le contexte est le bonus de 16 millions du « chef » Levy, en 2012.

Je crois que ces chiffres font rêver. Tout le monde dit que ça fait rêver. Ça ne me fait pas rêver du tout, que ce soit 16 millions, 340 millions, je m’en fous totalement ! Parce que je vis tout simplement, je suis professeur, j’ai donc un salaire relativement misérable, mais j’en suis heureux. Ça m’est égal. 350 millions, mais à quoi vous jouer ? Qu’est-ce qui vous fait bander dans cette affaire ? Rien du tout ! C’est du vent, vous m’emmerdez avec tout ça ! Moi je suis pauvre et je suis fier de l’être, voilà ! Et je trouve que la pauvreté est une vertu et que la richesse à ce point est une sorte de, parangon de tous les vices…

Michel Serres, extrait de Ce soir ou jamais sur France 2 du 03-04-2012 animé par Frédéric Taddeï.

 

1 thought on “La citation du dimanche, Michel Serres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *