J’ai rien fait depuis un an, j’aurais du… (rhétorique)

closeCet article a été publié il y a 25 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Limite putaclic hein… L’année dernière, à peu prêt au même moment je me posais des questions, sur ma manière de parler, notamment en public. De faire « attention » à mon vocabulaire. Je suis de temps à autre différents Youtubeurs sur la rhétorique, et récemment j’ai vu une vieille vidéo. Je pense qu’en fait, je dois plutôt m’adapter à l’auditoire, voire lui demander en fait, ce qu’il préfère ?

C’est cette vidéo qui a généré ce, renouveau, de mon interrogation.

J’avais écrit voilà une année une question je vous avoue que j’ai pas cherché la réponse… J’ai d’autres chats à fouetter. Mais, là, en plein dans les corrections de copies de mes étudiants je laisse une pause à ma pensée. Et du coup j’ai procrastiné sur Youtube. Faut-il réellement augmenter mon niveau de discours, dois-je l’adapter à ce que je fais ? Dois-je garder un côté Boiserie dans ma manière de parler (c’est plutôt lui qui me copie, mais bon…). Quelle est la rhétorique qui me convient alors ?

En fait j’aime beaucoup le discours de Clément Viktorovitch, que je vous pose ici. Mais ça implique d’aller plus loin dans la rhétorique en fait. C’est vrai que j’avais adoré les quelques cours que j’ai eu sur ce sujet, les discussions que j’ai eu. Alors je crois que je vais m’y remettre un peu cette année, n’oublions pas qu’elle sera, sans aucun doute, l’année de ma soutenance de thèse ! Mais entre la rédaction, une découverte R pour de la revue de littérature pour mon introduction je vous avoir n’avoir ni le temps de lire, de la recherche ou des ouvrages, ni le temps d’écrire autre chose qu’une thèse ou des corrections… (J’ai même pas le temps de faire du sport… Ou je prends pas le temps, allez savoir…)

Bon, ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *